• Pépette, Aldebert

    Le principe d'accumulation en musique ...

    bien faire attention : fin du morceau (le Pont avant le retour du dernier refrain)

     

    Aldebert et Claudio Capeo

     

     

    « Pépette »

    Aldebert

    - Un chat, c'est omnivore, ça veut dire que ça mange des hommes !

    - Non ! Ça veut dire qu'il mange de tout !

     

     

    Écoutez l'histoire

    D'un sacré félin

    Un curieux gros chat

    Qui avait toujours faim

    On l'appelait Pépette

    C'était son p'tit nom

    Il était né sur la planète

    Des matous gloutons

    Il mangeait

    Du nougat, du poulet

    Des anchois, un canapé

    Un casse-noix, du barbelé

    D' la mort-aux-rats et la télé

    {Refrain:}

    Pépette est un chat

    Qui mange n'importe quoi

    Un drôle de matou

    Qui mange un peu de tout

    Il passait son temps,

    C'est épouvantable,

    À aiguiser ses dents

    Pour passer à table

    On ne croisait jamais

    Pépette le ventre vide

    Car toujours il réclamait

    De quoi se remplir le bide

    Avec un dictionnaire, un tire-bouchon

    Un pack de bière, un bûcheron

    De la poussière et des boulons

    Un légionnaire et mon polochon

    {au Refrain}

    Mais un soir de nouba

    Pépette a forcé

    On retrouva le chat

    Le bidon percé

    Par le petit trou

    On pouvait voir sortir

    Tout ce que le matou

    Avait pu engloutir

    II y avait un cartable, un sergent

    Une étable, un président

    Mon portable, un toboggan

    Le bac à sable et d'Artagnan

    {au Refrain}

    Le chat s'écria "Diantre !"

    Mon repas se débine

    Colla sur son ventre

    Une jolie rustine

    La morale de cette

    Drôle de chanson

    C'est qu'il vaut mieux avoir Pépette

    En photo qu'en pension

    Parce qu'il mange :

    Des clous, des choux, des poux

    Des loups, du mou, des sioux

    Des roues, du gnou, des canards

    Des rasoirs, des cigares

    Des motards, des frigos, des motos

    Des mégots, des marmots

    Des moutons, du savon, du carton

    Du coton, des Bretons, du bison

    Du poison, des Teutons, des chatons

    Du houblon, Besançon, du saumon

    Des violons, des camions

    Des crayons, des wagons

    Des oignons, ma maison

    Des dindons, des croûtons

    Et cette chanson

    {au Refrain, x3}

    Et qui mange, et qui mange, et qui remange encore