• Chants de travail

    Un chant de travail peut être un chant spécifique à une action qu'il dynamise et régule (comme l'òran-luaidh gaélique) ou un chant d'agrément puisé dans le répertoire local et adapté dans son rythme et ses connotations aux circonstances. Au long de la journée, les divers chants allègent la monotonie du travail et chassent l'ennui que chacun peut ressentir isolément. Souvent, les rythmes sont choisis pour aider les ouvriers à synchroniser leurs mouvements dans un travail d'équipe (par exemple ramer, scier, écraser les grains dans un mortier avec des pilons, marcher au pas).

    Dans certaines circonstances, un chant de travail peut n'avoir qu'un interprète, comme une paysanne tournant en rythme son écrémeuse. Le chant pourra ainsi jouer un rôle de signal destiné au voisinage, par exemple pour la localisation de l'ouvrier (du pâtre) ou du début d'une tâche ou de sa continuité, par exemple des sabotiers dans leurs huttes dispersées.

    Les chants de travail permettent aussi de développer un sentiment de familiarité et de confraternité entre les travailleurs qui les partagent.

    Dans la plupart des cas, ces chants sont transmis par tradition orale. Les paroles ne sont pas fixées et peuvent être adaptées par improvisation des chanteurs.

    Extrait de Wikipedia

     

    Stravinsky , 4 chants paysans russes